CARPES à la PATE

Voilà maintenant quelques années que je pratique la pêche de la carpe à la grande canne et j’avoue que cette technique est l’une des plus excitante qu’il m’est permis de pratiquer dans ma région. Cette pêche très ludique procure des sensations fabuleuses durant le combat avec les plus beaux spécimens. Beaucoup de techniques et d’appâts différents s’offrent aujourd’hui aux pêcheurs débutants ou expérimentés voulant essayer d’en découdre avec l’un des poissons les plus combatifs de nos plans d’eau : la carpe.

  

PATE pour la carpe au coup

Je vais vous parler de la technique de pêche à la pâte. J’entends souvent dire au bord de l’eau que la pêche à la pâte n’est réservée qu’aux plus grosses carpes et qu’elle se pratique uniquement à la belle saison. C’est effectivement une esche très sélective et c’est assez rare de prendre des petits poissons blancs mais il est tout à fait possible de pêcher des carpes de petites tailles (entre 1 et 3kg) avec un matériel bien adapté.

Tanches, grosses brèmes et carassins se laissent souvent prendre à la pâte ; ce sont des poissons qui apprécient les appâts mous et tendres, ce qui explique pourquoi la pâte peut être efficace sur ces différentes espèces. Pour ce qui est de la période pour pratiquer cette technique, je dirais que ça fonctionne toute l’année ; avec une efficacité accrue pendant l’été quand les carpes sont plus actives.

Comme beaucoup de pêcheurs j’ai bien sûr commencé par confectionner moi-même mes pâtes avec des pellets broyés au mixeur que je mélangeais avec des farines de poissons mais depuis bientôt 5 ans j’utilise les pâtes du commerce qui me donnent entière satisfaction. L’été je pêche essentiellement avec la pâte ONE & ONE, le principe de préparation est ultra simple : 1 volume d’eau pour 1 volume de pâte !

 

Pâte WHITE FISH prête à pêcher.

A la belle saison la ONE & ONE White Fish ou Mango N’Butyric donnent de très bons résultats.

 

La consistance de la pâte est l’une des clefs du succès : elle doit être assez ferme pour former une boule autours de l’hameçon mais doit se dissoudre progressivement une fois qu’elle est arrivé au fond pour attirer les poissons.

 

MONTAGE DE LIGNE

Pour ce qui est des montages, j’utilise deux types de lignes : une avec et l’autre sans plombs. Quand les poissons sont difficiles et un peu malins je préfère la version sans plombs, à condition que le fond n’excède pas 2m sinon la tenue de ligne est quasi impossible.

 

Quand les poissons sont mordeurs, comme c’est le cas en ce moment, une ligne avec une plombée principale située à 25 / 30cm de l’hameçon fait parfaitement l’affaire. Je ne mets jamais de plomb de touche car la plombée principale est suffisante pour stabiliser le montage. Il est nécessaire d’employer des flotteurs spécifiques avec de longues antennes pour visualiser correctement ce qu’il se passe au fond de l’eau, logiquement l’antenne doit ressortir de l’eau au fur et à mesure que la pâte se délite sur le fond. C’est pour cette raison que le sondage du coup doit être particulièrement soigné. J’ai pris l’option de ne jamais trainer quand je pratique à la pâte. La boule doit être juste posée sur le fond pour que la ligne soit bien verticale.

 

Une fois que le flotteur est bien réglé, il faut déposer la pâte tout en douceur sur le coup ; pour se faire il existe deux méthodes : soit la coupelle de scion, soit le Serflex. Dans les 2 cas, la ligne doit être  emmenée délicatement, dès que la canne est posée sur la barre d’amorçage un quart de tour suffit pour laisser tomber la boule à l’endroit voulu. Il suffit alors d’accompagner la descente de la ligne.

 La coupelle de scion est aujourd'hui la solution idéale pour déposer les boules de pâte.

A noter également que la bannière doit être très courte, je fais en sorte de couper mes lignes une fois que le fond est pris pour finir avec une bannière de 20 à 25cm. Plus longue, le contrôle de la ligne deviendra très compliqué mais encore une fois chacun fait en fonction de ses habitudes.

Pour le choix des hameçons, j’ai tendance à utiliser des hameçons à large ouverture pour maintenir correctement la boule de pâte. Un hameçon fort de fer sera à privilégier car le poids de l’hameçon n’a aucune importance dans ce genre de pêche.

Suivant la taille des poissons recherchés je n’hésite pas à aller jusqu’à la taille N°6 qui ne fait pas peur aux plus grosses carpes. Le nylon est lui aussi choisi en fonction des poissons, pour ma part les lignes sont montés en 20/°° pour les plus fines et il m’arrive de monter du 28/°° pour les spécimens !

 

AMORCAGE

Concernant l’amorçage je dépose presque à chaque fois une grosse coupelle de micro pellets de 3mm dans lesquels je rajoute quelques petits morceaux de pâte.

Les pellets de 3mm vont se dissoudre assez rapidement car j’utilise des pellets moelleux qui sont très actifs une fois arrivés au fond, je fais en sorte de les choisir dans le même parfum que ma pâte. 

 

MATERIEL 

Je pêche aujourd’hui avec la POWER CARP 1000.

Mon kit est équipé d’un hydrolastic violet monté sur 2 brins à l’aide d’un système strippa.

 

ACTION DE PECHE

 

Pour faire une pêche à la pâte je pars rejoindre des amis en week-end au Château de Chigy, un camping dans la Nièvre qui dispose de deux étangs : un très grand plan d’eau avec de grosses carpes et d’énormes silures et un plus petit étang avec des carpes de 1 à 2kg, des gardons et quelques jolies brèmes.

C’est dans ce petit plan d’eau que je vais pêcher à la canne. Je connais le parcours et je choisis de me mettre sur la digue, c’est la zone la plus profonde de l’étang : entre 3 et 3m50 à 10m du bord. Les résultats sur cet étang varient énormément en fonction des saisons et le mois de juillet est réellement propice à la pêche à la pâte. Une approche basée essentiellement sur l’utilisation de la pâte permet souvent de faire la différence.

Après quelques minutes je trouve un fond propre pour poser ma boule de pâte à environ 10m50 du bord. C’est sur cette zone que je dépose donc une coupelle de pellets moelleux de 3mm.

Les poissons arriveront rapidement, en moyenne des carpes de 1.5kg à 3kg.

 

Quelques photos de la POWER CARP en action de pêche.

 

Un beau poisson en fin de partie de pêche.

La bourriche en fin :

 

Une pâte bien conçue à base de différentes farines de poissons fournit aux carpes de véritables éléments nutritionnels, ce qui explique son pouvoir attractif aussi élevé. Les eaux chaudes favorisent énormément le travail de la pâte ce qui rend cette technique très intéressante pour faire mordre rapidement les carpes en été. 

 

 

Lieu de pêche

Camping du Château de Chigy (Etang 1)

58170 TAZILLY

03 86 30 10 80

www.chateaudechigy.com.fr