C'etait par une belle matinée de septembre, alors que le jour ne s'était pas encore tout à fait levé, que Gabin et moi étions sur le bateau fin prêts afin d'attaquer une partie de pêche au sandre en verticale. L'absence totale de vent me permet de guider mon bateau de façon très précise sur un poste que je connais bien et où j'ai déja réussi de belles pêches en Septembre.

En effet , chaque année sur ce poste, en fin de période estivale une concentration de sandres qui ne dure souvent que quelques jours, apparaît et disparaît aussitôt. Seront t'ils là aujourd'hui ? Nous n'allons pas tarder à le savoir.

Le bateau n'a pas encore parcouru 10 mètres que j'aperçois Gabin ferrer le premier poisson. Celui ci n'est pas encore au bateau que moi aussi je prends ma premiere touche, voila le premier doublé, il y en aura trois dans cette matinée de folie où les poissons sont carément déchainés.



Au total nous prendrons une vingtaine de sandres de 55 centimètres environ, de quoi alimenter la passion déja bien ancrée chez ce jeune pêcheur en herbe fort sympatique, de 13 ans à peine, très affuté déja, les yeux rivés sur le sondeur ; je suis impréssionné par l'application de Gabin concentré sur tous ses gestes, donnant du fil à chaque variation de profondeur. Je suis certain que son leurre est en permanence à moins de 20 cm du fond , je n'ai rien à lui dire il a tout compris déja !!!