Nous voilà aujourd’hui en Seine pour une session hivernale.

À cette époque de l'année, je surveille régulièrement le débit de la Seine sur le site internet www.vigicrues.gouv.fr/. Dès la moindre montée des eaux, notamment suite à un épisode pluvieux, c'est le moment de sortir. Cela me permet d’optimiser mes sessions et de garantir le plus de succès possible par sortie. Justement, suite à une journée bien pluvieuse, le niveau de la Seine est légèrement monté. Je propose donc à mon ami Ray de m’accompagner.

Nous sommes sur l’eau dès l’aube et la brume est très dense. Je navigue en remontant sur une zone où les poissons aiment bien chasser sur les bordures peu profondes. Une grande zone de calme s’étend jusqu’à environ 5 mètres de profondeur. Nous attaquons en linéaire, je mets un D’fin en 4" couleur UV Perch et prends une bonne cartouche dès le premier lancer mais pas piqué... C’est motivant !

Je peigne la bordure avec une tête plombée en 7 g et après quelques essais, j’enregistre une petite touche et ramène une jolie perche.

 

L’eau étant assez claire dû au faible niveau pendant la saison, je décide de changer de couleur pour passer sur du Ayu toujours en 4" et descendre en tête plombée de 3,5 g pour bien planer. Nous plaçons le bateau à une dizaine de mètres de la bordure et je laisse légèrement partir mon leurre dans le courant quand je lance vers la berge. La Moréthan Branzino en 5/21g est juste parfaite pour ça ! Tellement résonante et c’est ce que j’adore. 

Je vois mon fil se décaler doucement dans le courant, je fais quelques tours de manivelle et attends de toucher le fond, mais pas le temps... C’est la touche !

J’enchaine quelques perches et un sandre, mon collègue commence à s’énerver (pour plaisanter), d’autant plus qu’il n’a pas de tête plombée en 3,5 g.

 

Après un bon moment sans touches, nous passons en vertical en longeant la cassure dans les 4 m, Raynald fait ses premiers poissons et retrouve la motivation !

Puis nous décidons de changer de spot. Le scénario est à peu près identique que le matin, sauf que le courant est plus fort sur la bordure et nous devons plomber légèrement plus lourd pour planer près du fond et décider quelques poissons.

 

Toujours en linéaire, je lance près d’un arbre immergé et c’est la grosse cartouche !

Le D’Fin est bien rangé !

 

 

Nous resterons en vertical et quelques petits sandres viendront clôre cette journée fort sympathique.

=> Comme quoi le débit est très important à surveiller et les animations très planantes sur des coloris naturels comme le Ayu du D'Fin étaient les bonnes choses à essayer !

 

Une photo du vivier.

 

 

Sur ce, à bientôt !

Charly.

 

Cliquez ici pour voir le leurre de cette session, le Tournament D'Fin